Immersion côté édition avec TagG : une équipe au top ! 
Notez cet article !

Plus qu’un groupe, TagG informatique se définit comme une équipe. L’expertise et l’exigence de chaque collaborateur contribuent à la création de solutions innovantes et performantes.

Des bureaux aux ateliers de production, tout un panel de compétences s’exerce au quotidien. Derrière chaque publication, on retrouve notamment toute la rigueur et la précision du service édition. Entre bobines de papier et machines dernier-cri, découverte des lieux avec Cécilia Morenon, opératrice depuis plus de 5 ans.

Transformer la matière…

« Je pars toujours d’une bobine blanche, annonce Cécilia. Comme son nom l’indique, à l’édition on édite ! On imprime les « jobs » selon les consignes des chefs de fabrication et selon les priorités de la mise sous pli ». Les opérateurs calent leurs machines pour obtenir un rendu identique au BAT (bon à tirer) validé, modèle de référence lors de la mise en production du dossier. L’enjeu est particulièrement important pour l’impression quadri où ils doivent assurer des tonalités parfaitement identiques.

Pour faire bonne impression

Garants de la qualité de chaque document, les opérateurs font preuve de minutie et de concentration. Ils restent attentifs tout au long du process d’édition en réalisant des contrôles afin de vérifier qu’il n’y ait pas de décalage ou d’altération. Ils connaissent évidement parfaitement les papiers, les grammages, les encres et les machines… « Une part importante de notre temps est consacré au calage, au nettoyage, à la maintenance et la réparation des machines que nous devons garder dans un état de fonctionnement le plus proche du neuf possible », complète Cécilia.

Conjuguer les talents au féminin pluriel

Dans le secteur de l’édition, encore très souvent masculin, les femmes sont désormais en majorité chez TagG Informatique !

Un métier sans monotonie

Etre réactif et savoir s’adapter sont des capacités indispensables pour exercer ce poste qui ne connait pas de routine. « On doit souvent passer d’une machine à l’autre et revoir nos priorités en cours de journée, par exemple lorsqu’on reçoit un BAT urgent. Ce que je préfère ? Que les jobs ne soient pas répétitifs ! Le travail est rythmé et varié : préparer la machine, caler, régler, lancer l’édition ».

Chiffres-clés 

  • 10 collaborateurs : 1 personne de nuit, 2 équipes de 3 personnes en relai la journée.
  • 14 machines dont : 9 en impression jet d’encre, et 5 en toner

Pin It on Pinterest

Share This