100% Nouveautés : la fabrication d’enveloppes sur-mesure

100% Nouveautés : la fabrication d’enveloppes sur-mesure

100% Nouveautés : la fabrication d’enveloppes sur-mesure
Notez cet article !

Pour que nos clients se démarquent, nous sommes en recherche constante de nouveaux services à leur apporter. Dans cette optique, TagG Informatique vient d’investir dans l’achat d’une machine de fabrication d’enveloppes personnalisées, un process unique en France. La « WD 410 – Easy Enveloper » installée et les équipes formées, les premières productions ont été lancées mi-septembre. Ce choix stratégique d’ajouter une nouvelle branche à notre activité vise à donner des atouts supplémentaires aux annonceurs. Différenciation, gain de place, enjeux écologiques et économiques, découvrez les avantages de cette solution. 

Formes, visuels, données : personnaliser pour se distinguer

Cette machine de fabrication d’enveloppes offre de nombreuses possibilités. Si, bien sûr, elle est capable de concevoir des enveloppes standard, son potentiel se révèle dans la personnalisation.
Oubliez le rectangle traditionnel, optez pour un trapèze, un arrondi… Nous pouvons réaliser toutes les formes de découpe à façon et même des formes d’ouverture.
Le design se veut également sur-mesure. A vous de choisir les visuels et les informations qui apparaitront sur chacune des enveloppes. Comme nous produisons de manière amalgamée, un même flux pourra se composer d’autant de visuels que vous le souhaitez. Vous aurez également le choix entre divers types de papiers et de grammages, de finitions.
Les données variables seront éditées de façon ciblée sur les enveloppes pour personnaliser le courrier.
En résumé, nous nous adaptons à toutes les demandes. Nous partons d’une bobine blanche pour arriver au produit fini : une enveloppe sur-mesure qui se différenciera et retiendra l’attention. 

A noter, notre studio graphique vous accompagne en mettant à disposition les gabarits et en définissant les formes avec vous. Il peut également vous apporter son aide dans la création graphique de vos supports.

Gagner en surface de communication

On utilise désormais l’enveloppe comme un vrai support de communication sur lequel on peut diffuser des messages ciblés. L’adresse du destinataire s’inscrit directement sur l’enveloppe, il n’y a plus de fenêtre. On gagne ainsi de la place sur le document intérieur, puisque le tiers supérieur habituellement dédié à l’écriture de l’adresse n’a plus lieu d’être. La machine permet également la fabrication sous forme de carte postale contrecollée. Toutes les informations figurent sur un seul document, on réalise ainsi des économies en supprimant le poste de mise sous pli.

Faire des envois plus verts

En fabriquant ses enveloppes, TagG Informatique réduit son impact environnemental. Produites sur place, elles n’impliquent plus de transport pour être acheminées, et plus aucun emballage (cartons, palettes, etc.). Elles sont stockées dans des caisses réutilisables à l’infini.
En supprimant également les films plastiques des enveloppes, nous facilitons leur recyclage.
L’estimation du gain en bilan carbone sur 1 000 000 d’enveloppes C6 en 80g est de 1 028 kg eq C0² ( 1 269 kg eq CO² pour les C5).

Réduire les taxes

Tous les annonceurs qui utilisent des enveloppes doivent s’acquitter de la taxe Citéo, anciennement appelée Ecofolio, dédiée au recyclage des emballages ménagers et des papiers graphiques. En optant pour nos nouvelles solutions, nos clients économisent le surcoût qui s’applique aux enveloppes à fenêtres.


Vous souhaitez en savoir plus sur nos enveloppes 100% personnalisables ?

Contactez-nous !

Tech Research : le développement de logiciels et d’électronique en lien avec l’impression

Tech Research : le développement de logiciels et d’électronique en lien avec l’impression

Tech Research : le développement de logiciels et d’électronique en lien avec l’impression
4.5 (90%) 2 votes

C’est grâce à nos exigences internes et à celles de nos clients que le département R&D de TagG Informatique est devenu une structure à part entière. Son nom ? Tech Research. Sa mission ? Créer et développer des applicatifs-métier dédiés aux problématiques de l’impression numérique.

Imprimer, générer, router et mettre à disposition des documents passent par plusieurs étapes cruciales :
• Le traitement des données client (mise au format, tris, tris postaux, déduplication, restructuration…)
• La mise en page dynamique
• L’impression / la génération
• Le façonnage
• La mise sous pli et le routage / la mise à disposition numérique

L’ordonnancement, l’exécution, le contrôle et le suivi de chacune de ces étapes, ainsi que la traçabilité des documents produits, constituent une architecture créée par Gartner dans les années 90 appelée ADF (Automated Document Factory).

Un ADF est un ensemble de processus permettant de gérer la création et la diffusion de documents numériques stratégiques à volumes élevés. L’ADF applique les concepts de production en usine à la production de documents. Les matières premières, y compris les données et les instructions de préparation, entrent dans l’ADF, où elles sont transformées en documents numériques et préparées pour la livraison.

Mais revenons à l’origine de l’histoire…

Comment tout a commencé ?

Le département R&D existe depuis la création de la société. Les dirigeants, Hervé Lesseur en tête, ont souhaité, dès le début, avoir un contrôle total sur les logiciels utilisés en production : conception, développement, maintenance et évolutions.

Bien que ce choix ait, initialement, engendré des investissements conséquents, les avantages qui en ont découlé ensuite sont nombreux, et nous ont permis et nous permettent encore :

  • De disposer d’un ADF sur mesure, flexible et performant pour répondre aux besoins du marché et proposer des fonctionnalités novatrices.
    Effectivement, tous les logiciels de production qui composent notre ADF, sont intégralement développés et maintenus en interne.
  • De réaliser rapidement des fonctionnalités uniques et sur-mesure pour répondre aux besoins spécifiques de nos clients.
  • D’être indépendant des solutions du marché : nous ne sommes donc pas tributaires d’éditeurs tiers quant à la libération des fonctionnalités et des correctifs de bugs, ce qui nous confère une réactivé et une autonomie que nous ne pourrions avoir.

Parmi les nombreuses technologies que nous avons implémentées lors de l’élaboration de notre propre ADF, une est particulièrement importante et intervient lors de l’impression des documents : l’IPDS (Intelligent Printer Data Stream).

Initialement développé par IBM, ce protocole de communication bidirectionnel entre le logiciel/driver d’impression et l’imprimante offre notamment des avantages incomparables (par rapport aux autres protocoles d’impression du marché) dans le suivi et la traçabilité des documents imprimés assurant ainsi un niveau de sécurité très élevé.

Cependant, au début des années 2000, quand les premières presses industrielles numériques capables d’imprimer à haute vitesse en quadricolore (CMJN) sont arrivées sur le marché, les contrôleurs d’impression compatibles IPDS de ces imprimantes ne satisfaisaient pas nos besoins en termes de flexibilité d’utilisation et de performances.

Ce constat, et notre connaissance avancée de l’IPDS, nous ont amenés à rencontrer les constructeurs d’imprimantes à qui nous avons proposé de développer un contrôleur d’impression IPDS sur mesure pour palier à ces problèmes.

En 2003, nous avons signé un accord avec la société Xeikon pour le développement d’un contrôleur IPDS pour leurs nouvelles imprimantes Xeikon 5000 et Xeikon 6000.
Le succès de cet accord a permis à TagG Informatique d’acquérir trois Xeikon 6000 « IPDS » et de se démarquer encore plus de ses concurrents.

Nos Xeikon 8000 sont depuis venues remplacer les 6000…

Et maintenant

C’est à la suite de cette réussite que le département R&D de TagG Informatique est devenu Tech Research : un éditeur de logiciels à part entière, dont l’expertise dans le domaine de l’impression numérique industrielle est connue et reconnue sur le marché, qui fournit maintenant des solutions à de nombreux constructeurs d’imprimantes, notamment :

Tech Research est aujourd’hui composé d’une trentaine de personnes (ingénieurs, techniciens supérieurs, électroniciens, support, administrateurs IT) spécialisées notamment dans les domaines suivants :

  • Les formats IPDS, AFP, PDF et PostScript.
  • La gestion de la colorimétrie liée à l’impression (profils ICC).
  • Le traitement de données.
  • Les tris postaux.
  • L’interfaçage et le contrôle des machines de mise sous plis.
  • Les contrôles d’intégrité de l’impression et de la mise sous plis à base de caméras, scanners et de lecteurs de code à barres.
  • La gestion et le traitement des données à caractère personnel et la RGPD (Réglement Général sur la Protections des Données).
  • Les langages de programmation C++, C#, SQL, Python, JavaScript…

TagG Informatique, par le biais de Tech Research , est également membre actif du Consortium AFP : c’est un groupe international, composé d’acteurs du secteur de l’imprimerie, qui maintient à jour et fait évoluer continuellement les normes AFP et IPDS.

Pour en savoir plus sur Tech Research, vous pouvez envoyer votre demande à : tech.research@tagginfo.com

À lire également :
« Diffusion Plus » achète 3 HP avec notre contrôleur IPDS : https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6506453290006515712

Pin It on Pinterest